Standard du Labrador Retriever

Standard du Labrador Retriever


Groupe 8 : chien rapporteur de gibier

Aspect général : Fortement charpenté, au rein court, très actif. Le crâne est large. La poitrine est bien descendue et les côtes bien développées ; le rein et l’arrière-main sont larges et puissants.

Comportement / Caractère:Bon caractère, très agile. Nez excellent ; dent douce ; passion pour l’eau. Compagnon fidèle, capable de s’adapter partout. Intelligent, ardent et docile, il ne demande qu’à faire plaisir. Naturel amical, sans aucune trace d’agressivité ; il ne doit pas non plus se montrer craintif à l’excès.

Tête :

Région Crânienne:

Crâne : Large, bien dessiné sans joues épaisses(viandeuses).

Stop : Marqué.

Région Faciale :

Truffe : Large, les narines bien développées.

Museau : Puissant ; il n’est pas en sifflet.

Mâchoires/dents : Mâchoires de longueur moyenne;mâchoires et dents fortes et présentant un articulé en ciseaux parfait,régulier et complet,c’est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées bien d’équerre par rapport aux mâchoires.

Yeux : De dimensions moyennes,exprimant l’intelligence et le bon caractère.De couleur marron ou noisette.

Oreilles  :Ni grandes ni lourdes, elles tombent contre la tête et sont attachées plutôt en arrière

Cou : Net,puissant et solide,s’insérant dans les épaules bien placé

Corps :

Dos : La ligne du dessus est horizontale.

Reins : Large, court et fort.

Poitrine : Bien large et bien descendue avec des côtes en plein cintre.

Queue: Trait distinctif de la race : très épaisse à la naissance s’effilant progressivement vers l’extrémité, de longueur moyenne, dépourvue de frange, mais recouverte complètement d’un poil court, épais, dense qui donne une apparence de rondeur décrite sous le nom de « queue de loutre ». Elle peut être portée gaiement, mais elle ne doit pas se recourber sur le dos.

Membres :

Membres antérieurs : Les antérieurs ont une bonne ossature et sont droits du coude au sol,qu’ils soient vus de face ou de profil.

Epaules : Longues et obliques.

Membres postérieurs : Bien développés, la croupe ne descend pas vers la queue.

Grassets : Bien angulé.

Jarrets : Bien descendu. Les jarrets de vache sont à proscrire.

Pieds : Ronds, compacts ; doigts bien cambrés et coussinets bien développés.

Allures : Allures dégagées, couvrant bien du terrain. Les membres antérieurs et postérieurs se déplacent dans des plans parallèles à l’axe du corps.

Robe:

Poil : Le poil est un trait distinctif du Labrador.Il est court et dense, sans ondulations ni franges;il donne au toucher l’impression d’être passablement rêche ;le sous-poil est résistant aux intempéries.

Couleur : Entièrement noir,jaune ou marron (foie-chocolat).Le jaune va du crème clair au roux (du renard).Une petite tache blanche est admise sur le poitrail.

Taille : Hauteur au garrot idéale de 56 à 57 cm chez le mâle et de 54 à 56 cm chez la femelle.

Défauts :Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

N.B : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum."

(Source Retriever Club de France)




STANDARD DE LA RACE

NON AU SILVER ET AUTRES COULEURS NON HOMOLOGUEES !

NON au SILVER, seul existe le labrador jaune, noir et marron !

Le Labrador Retriever peut être uniquement de 3 couleurs :

LE NOIR

LE MARRON

LE JAUNE (qui va du crème au roux du renard(redfox, voir le capitre suivant))

Ces trois couleurs sont clairement définies dans le standard de la race (Fédération Cybologique Internationale-Standard N° 122 publié en 2010) : « Couleur du poil : Entièrement noir, jaune ou marron (foie-chocolat). Le jaune va du crème clair au roux (du renard). » Depuis la création de la race et la rédaction du premier standard par les britanniques, seules ces trois couleurs ont été décrites comme étant admises.

Malheureusement des actions de croisements (utilisation d'autres races dans la sélection) ont entraîné l'introduction, dans le pool génétique, d'allèles (allèle = forme que peut revêtir un gène) indésirables conduisant à l'apparition de couleurs non conformes : « silver », « charcoal »
,« champagne », « blue »,  ainsi que des patrons de robe non autorisés : marquage noir et feu, bringeure… etc..Ces couleurs sont à "la mode" notament aux USA et sont généralement issues de croisements avec d'autres races et ne sont absolument pas reconnues par le standard de la race. Les chiots porteurs de ces robes non autorisées ne pourront pas être confirmés et ne pourront donc pas reproduire dans la race , ils ne seront PAS LOF. 

Nous souhaitons mettre en garde les futurs acquéreurs contre certains marchands de chiens présentant ces robes non conformes comme rares et vendant ces chiots non confirmables à prix d'or. Ce sont tous des chiots dits "de type labrador" avec à la clé aucune traçabilité et aucune garantie sur les traits de caractère, la morphologie, la santé ... Les couleurs originales peuvent attirer et faire sensation, certes mais vous ne retrouverez en rien les caractéristiques du Vrai Labrador, inscrit au Livre des Origines Français et dont les ancêtres ont été soigneusement sélectionnés durant des générations pour vous offrir ce merveilleux chien qu'est le Labrador.

Sachez bien faire la différence lors de votre choix pour votre futur compagnon !


LE LABRADOR REDFOX (couleur fauve foncé)

LE LABRADOR REDFOX (couleur fauve foncé)

UN PEU D'HISTOIRE

Le RED FOX n'est pas une couleur distincte du Labrador, mais seulement une nuance de jaune. Dans les premières années du développement de la race, le RED FOX ou jaune foncé était la teinte jaune d'origine du Labrador Retriever. Les jaunes d'origine s'appelaient en fait Golden jusqu'à ce que le British Kennel Club vienne les enregistrer. Ils ont fait valoir que "l'or" n'était pas une couleur, ils sont devenus alors des jaunes. Il suffit de regarder le premier Labrador jaune jamais enregistré, Ben of Hyde en 1899, issu du et même "Neptune" du major Radclyffe et de la "Duchess" de Lord Wimborne, tous deux noirs, pour voir cette teinte originale. Ces premiers labradors étaient soit d'or foncé, soit de caramel teintés de rouge.

Jusqu’à un certain point après la Seconde Guerre mondiale, le jaune foncé était la norme.


Au fil des années, les Labradors plus clairs sont devenus beaucoup plus populaires et les gens ont perdu de vue la véritable origine de la couleur. Même aujourd'hui, plus le jaune est clair, mieux c'est. Certains "prétendus éleveurs" font maintenant la publicité de White Labradors alors qu’il n’existe rien de tel dans notre race. Ils suivent la piste du briquet le mieux. En raison du manque d'intérêt et de la popularité de la nuance de jaune la plus sombre du standard du Labrador, celle-ci avait pratiquement disparu.

Deux éleveurs britanniques, John et Glenda Crook de Balrion et Mac Bedford de Wynfaul Labradors ont toujours eu un intérêt pour les jaunes foncés. C'est cet intérêt qui a conduit à la renaissance du RED FOX. Le Crook possédait l'un des plus célèbres labradors de tous les temps, le Ch Balrion King Frost. Dans ses portées, il semblait toujours produire des jaunes très sombres. C’est l’une de ses petites-filles qui a produit le grand Ch Wynfaul Tabasco, le père du  RED FOX actuel. Non seulement il était un chien rouge magnifique, mais il avait une excellente conformation. Il est devenu le seul champion du RED FOX au Royaume-Uni. À titre indicatif, Tobasco, si vous êtes allé assez loin, est décédé du dernier champion duel en Grande-Bretagne, Knaith Benjo.

La prochaine étape, avec l'arrivée de Ch Balrion King Frost, fut un élevage avec Wynfaul Tabasco à Lady Bountiful de Balrion, elle-même une fille très jaune foncé, fille de Show Ch Balrion Kings Ransom et fils du roi Frost. La portée résultante était entièrement RED FOX ce qui prouve que la théorie de Crook du RED FOX avec du RED FOX produira tout le RED FOX. Dans cette portée, il y avait un chiot garçon rouge vendu à Sally Kelley de Kelleygreen Labradors aux États-Unis, Balrion Red Alert. Un couple d’éleveurs, Kelleygreen et Keepsake Labradors, par le biais de la grande importation rouge de Sally Kelley, Red Alert, ont beaucoup fait ces dernières années pour rétablir la couleur. Dans la plupart des généalogies de renard roux d’aujourd’hui, une petite recherche montrera ce chien dans le généalogie plusieurs fois.


Sally a ensuite acheté à Dot Galvin de Hennings Mill Labradors, une fille RED FOX, Hennings Mill Kelleygreen Henna, qui est retournée à King Frost à nouveau par l'intermédiaire de son père, Ch Scartho Frost. Sally l'a élevée à Red Alert, ce qui lui a valu une portée entièrementRED FOX . Dans la portée, un autre garçon spécial est apparu, Kelleygreen Kardinal. De nos jours, beaucoup de labradors aux couleurs RED FOX peuvent regarder dans le pedigree et voir Kardinal une à trois générations en arrière.


Un autre chien, bien que pas particulièrement célèbre, a transmis son influence sur les lignes de la chienne rouge de Kelleygreen et de Keepsake, était le RED FOX Scrimshaw Placido Flamingo. Tenor a été élevé par Barbara Barfield de Scrimshaw Labradors, fils de Ch Scrimshaw Duckless Fairbanks et du petit-fils du très célèbre Ch Lindall Mastercraft. Tenor a hérité de la nuance rouge renard des deux côtés de son pedigree, de son grand-père, Champion du Monde Anglais de Brattonsplash. Bien que sa mère fût jaune foncé, elle avait également la nuance rouge derrière elle. Le ténor a transmis l'allèle «C» RED FOX à sa progéniture. Quand ils ont été élevés à Lady in Red de Kelleygreen, ils ont produit I Love Lucy de Keepsake, mère du seul champion RED FOX AKC, Keepsake's Cajun. Non seulement il a donné son ombre à ses descendants, mais également son merveilleux tempérament décontracté. Ce gros chien RED FOX était tout ce qu'un Labrador devrait être, un vrai gentleman dans tous les sens du terme.

Ainsi, si l’on se penche sur l’histoire de la nuance rouge de renard de Ben de Hyde à aujourd’hui, on pourrait dire que Ch Balrion King Frost a eu la plus grande influence sur le réaménagement de la nuance rouge de renard. À chaque étape du parcours, de Wynfaul Tobasco au Kardinal de Kelleygreen, le roi Frost a certainement eu une influence majeure sur le pedigree.

Nous constatons aujourd’hui que les labradors au renard roux sont beaucoup plus répandus qu’il ya 10 ou 15 ans. Même s’il n’est pas aussi rare de les voir aujourd’hui, il semblerait qu’ils suivent l’engouement pour le chocolat d’il y a dix ans, ne se reproduisant que pour la couleur, oubliant complètement le type de race. Comme vous le savez, le résultat a été un Labrador, enregistré auprès de l'AKC, qui ne ressemblait guère à notre race, à l'exception de ses quatre pattes et de sa queue.

Les sites Web Fox Red se multiplient pour annoncer cette nuance de jaune et facturer des prix exorbitants pour des chiots qui ressemblent à peine à un Labrador Retriever. Ces "soi-disant" éleveurs sont assez faciles à identifier. Lors de la consultation de leurs sites Web, aucun pedigree n’est publié, il n’existe même pas les habilitations de santé les plus élémentaires requises pour les labrador retrievers (hanches et coudes OFA et les examens annuels du CERF), et vous ne verrez aucune trace de titres ou d’activités AKC.


Quelques éleveurs essaient non seulement de conserver le type de race, mais aussi de l’améliorer. Les deux pionnières du REDFOX aux États-Unis sont toujours présentes, Sally Kelley de Kelleygreen Labradors et Judy McCormick de Keepsake Labradors. Au cours des dernières années, Sally Bell de Borador Labradors a beaucoup travaillé pour diversifier le pool génétique étroit de la nuance rouge-renard. Pam Naranjo DVM de Penara Labradors a produit de très beaux Labradors REDFOX. En outre, il existe quelques éleveurs sur le terrain qui possèdent de beaux REDFOX talentueux.